Lire

Identifier les processus de compréhension, repérer les difficultés de l’apprenti lecteur, écrire pour apprendre à lire.

Article mis en ligne le 21 juin 2016
dernière modification le 23 juin 2016

par Emmanuel Simonet
logo imprimer
L’acte de lecture met en jeu un certain nombre de tâches cognitives complexes. Bien souvent, on présuppose à tort qu’un élève ne peut écrire tant qu’il ne sait pas lire. Ici, André OUZOULIAS démontre que les tâches d’écriture sont au contraire un vecteur d’apprentissage de l’acte de lecture. Non seulement elles donnent du sens à l’objet texte, induisent une compréhension de sa logique de construction, mais elles permettent également, au travers des phases d’encodage, de formaliser et d’entraîner les capacités de décodage.
Faire écrire pour mieux apprendre à lire - André Ouzoulias
Pour cerner les processus cognitifs nécessaires à la compréhension des textes lus.
Un modèle de compréhension de lecture - Jocelyne Giasson
Afin de mieux agir sur la difficulté, il est nécessaire d’en comprendre les causes. Cette typologie permet d’identifier ce qui fait obstacle à l’élève afin de l’aider à surmonter ses difficultés.
Typologie des difficultés en lecture - Evelyne Charmeux
Un outil pour repérer et agir sur la difficulté.
Les six profils de lecteurs en difficulté - Nicole Van Grunderbeeck

Forum
Répondre à cet article

Dans cette rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.19